Match de championnat : Amplepuis - FCG : 13-1
Equipe : Maryline Junet - Laura Garnier - Gaëlle Badoil - Laurie Besson - Adeline Grange - Julie Bastion – Bérengère Bataillon – Manon Giudicelli - Aline Cabaussel
Buteuse : Gaëlle Badoil

Bizarrement, tu finis certains matchs, tu as l'impression d'avoir bien joué, d'avoir réussi globalement ton match et tu ressors avec une dérouillée sévère. Ce fut le cas ce dimanche matin contre une excellente équipe d'Amplempluis qui avait gagné ses 3 premières rencontres. Notre début de match fut néanmoins trop timide pour rivaliser avec nos adversaires et nos légères erreurs et approximations coûtèrent très chères face à des locales déchaînées et d'une précision impressionnante : 5 buts dans les 7 premières minutes, tous plus beau les uns que les autres. Puis le "réveil sonnait", nos filles resserraient les lignes, remontaient les manches et proposaient une opposition digne de ce nom : Gaëlle frappa juste au-dessus de la barre et quelques minutes plus tard transperça les filets bien lancée par Adeline. La mi-temps intervenait sur le score sans appel de 8 à 1. Après quelques consignes de recadrage et un besoin de soutien, nos filles repartaient au combat avec le même esprit que la 2ème partie et se créaient quelques belles occasions notamment Adeline qui voyait son ballon effleurer le montant après une grosse chevauchée dans l'axe et après avoir devancé la gardienne. Mais l'écart de niveau entre les 2 équipes était bien présent, et la star locale (d'une correction irréprochable) continuait à distribuer des caviars à ses partenaires et à rajouter quelques buts à son compteur sur des frappes "garçonnesques" d'une précision impressionnante.

Résultat final : 13 buts à 1 contre la meilleure équipe que l'on a rencontrée, celle qui nous a montré un football collectif remarquable de la première à la dernière minute, celle qui possède dans ses rangs la meilleure fille que l'on ait vu jusqu'alors, d'une technique individuelle fabuleuse et d'une intelligence de jeu rayonnant sur le collectif. Et pour finir, le bon accueil et l'excellent fair-play des joueuses et du staff nous ont presque fait oublier notre réveil très matinal et notre déroute !

Ecrit par Christian Besson